Emmanuel Lacresse, un député qui

porte votre voix sur les grands dossiers !

Emmanuel Lacresse de face

Je suis né à Laxou et j’ai fait mes études dans cette circonscription, à Vandoeuvre, où réside toujours ma famille.

 

Après le collège et lycée Jacques Callot, les facultés de droit de Nancy et de Paris II, et l’École Nationale d’administration, au ministère de l’Économie, à Bercy, je suis toujours resté au service de l’État.

 

Mes grands-parents étaient sidérurgistes à Pompey et Pont- à-Mousson, et agriculteurs ou commerçants en Lorraine. Je représente les habitants de mon territoire.

J’ai été un proche conseiller d’Emmanuel Macron comme directeur-adjoint de son cabinet à Bercy.

 

Je suis votre porte-parole à Paris sur les grands dossiers de financement locaux, en simplifiant les procédures et en contrôlant les coûts, pour obtenir de courts délais de mise en œuvre des politiques publiques.

 

Pour réussir les grands projets d’éducation, de santé et de transports de notre circonscription, je suis votre représentant auprès du gouvernement, capable d’être entendu au plus haut niveau.


« Ce deuxième tour est un choix de société. Face à des problèmes comme complexes, nous devons choisir la stabilité. »


Ils soutiennent Emmanuel Lacresse :

André Rossinot, ancien ministre, ancien maire de Nancy
Laurent Garcia, maire de Laxou
Vincent Matheron, maire de Jarville
Pierre Boileau, maire de Ludres
Maurizio Petronio, maire de Houdemont
Didier Sartelet, maire de Heillecourt

 


Législatives en Meurthe-et-Moselle : le débat Lacresse (Ensemble) / Hablot (NUPES) en trois points

 

Lien vers l’article

Emmanuel Lacresse : « Je suis offensif »

 

Lien vers l’article

Législatives 2022 : A Nancy, deux duels au second tour entre macronistes et gauche version Nupes

 

Lien vers l’article

Meurthe-et-Moselle : Emmanuel Lacresse, fidèle de la Macronie

 

Lien vers l’article


Emmanuel Lacresse, le candidat de la majorité présidentielle

Emmanuel Lacresse, candidat de la majorité présidentielle

Les Français et les Françaises ont réélu Emmanuel Macron. 

C’est le choix d’un projet d’avenir européen, écologique mais raisonnable, et protecteur du pouvoir d’achat : 

la modération des prix du carburant et du coût de l’énergie et du chauffage sera poursuivie. 

Aux élections législatives des 12 et 19 juin, il faut une majorité au Président de la République pour pouvoir travailler sur un programme de transition énergétique de la planète et de réindustrialisation durable des territoires, surtout en Lorraine. 

 

La majorité présidentielle réalisera trois pactes de progrès : 

  • le pacte entre les générations, c’est-à-dire le renforcement des administrations de santé et d’éducation, surtout dans une agglomération comme Nancy, qui est un grand pôle universitaire 
  • le pacte républicain, c’est-à-dire l’accroissement des moyens des forces de l’ordre et de sécurité et celles de la Justice, par exemple le doublement de la présence de forces de l’ordre sur la voie publique
  • le pacte productif, c’est-à-dire l’amélioration de l’environnement fiscal et réglementaire des entreprises, des salariés et des indépendants. 

 

Emmanuel Lacresse à la rencontre des habitants de la 2e circonscription de Meurthe et Moselle

L’agglomération de Nancy bénéficiera de l’action d’une majorité unie autour du Président de la république pour une vision optimiste de l’avenir :

  • Une action pour l’industrie : assurer le plein-emploi par la qualification des Jeunes et tout au long de la vie, et l’innovation grâce à une recherche universitaire forte 
  • Une action pour une meilleure vie de nos ainés : des retraites protégées, indexées, avec des minimas augmentés, le maintien à domicile en bonne santé et l’accès à une santé de pointe et sur tout le territoire 
  • Une action pour réussir la transition énergétique : 
    • la construction de fortes capacités nucléaires, sûres, pour une électricité bon marché dans les déplacements automobiles et le chauffage
    • le soutien de l’État à l’investissement dans des transports ferroviaires qui desservent mieux Nancy, plus abordables pour les jeunes, et plus fiables en direction de Luxembourg
    • l’aide à l’isolation énergétique pour les propriétaires des maisons et des immeubles afin de limiter le gaspillage énergétique et réduire leurs factures et celles des locataires

 

Le 19 juin, donnons une majorité à Emmanuel Macron.


Sonia Sadoune, suppléante

Sonia Sadoune, Suppléante d'Emmanuel Lacresse

Praticienne urgentiste de l’hôpital régional de Nancy.

Je suis née à Mont-Saint Martin dans le nord de la Lorraine. J’ai toujours exercé au sein de l’Hôpital Central. Nous veillerons aux investissements de l’État pour que le complexe hospitalier du plateau de Brabois soit effectivement transformé, comme prévu, avec de nouveaux bâtiments, mieux desservis.

Ensemble, nous nous engageons à ce que les politiques publiques soient discutées avec les maires, les élus et les associations : protection de la nature dans l’agglomération, santé et soutien aux aidants familiaux, éducation et formation professionnelle, transports, logement, commerces.